Les différentes applications de l’Hypnose Ericksonnienne

Arrêter de fumer

Votre relation à la cigarette, au café, au jeu, au sucre, au chocolat ou à tout autre élément addictif est fondée sur des besoins inconscients qu’elle vise à combler, d’une façon qui ne vous convient pas ou ne vous convient plus, ou à des situations particulières que votre inconscient a associées à la cigarette ou à cet autre objet de dépendance.

Il peut s’agir par exemple de combler un manque, de vous accorder une pause, de vous permettre de partager des moments avec d’autres, de vous donner une contenance, de faire face à un stress, de remplir un besoin d’excitation… voire de rester en lien avec des personnes ou des événements depuis longtemps disparus mais toujours inconsciemment associés à l’élément addictif.

Il y a certes de multiples autres façons de remplir ces besoins ou de vivre ces situations, mais votre inconscient les a liés au fait, par exemple, de prendre une cigarette, et en une fraction de seconde, il provoque votre geste automatique d’en sortir une de votre paquet, de l’allumer et de fumer la première bouffée dès qu’il constate que vous avez besoin de vous calmer… que vous souhaitez faire une pause… que vous êtes seul en voiture… ou que vous vous retrouvez dans ce groupe d’amis fumeurs au sein duquel vous pensez avoir été accepté parce que vous fumiez vous aussi.

Certaines pratiques d’accompagnement visent à éliminer le symptôme… et préconisent des protocoles spécifiques en fonction de ces derniers.

Il y aurait donc une technique pour arrêter de fumer, une pour arrêter le sucre, une pour arrêter le chocolat, une pour arrêter le jeu, etc.

A titre d’exemple, on a souvent dégoûté les fumeurs du tabac puis, constatant que cela ne fonctionnait pas ou que cela provoquait des comportements addictifs de substitution (le sucre étant par exemple substitué à la cigarette), on a tenté de remplacer la prise d’une cigarette par un autre comportement imposé, jugé neutre (comme boire un verre d’eau, ou manger un fruit).

Or, toutes ces méthodes se sont avérées inefficaces parce qu’elles ne traitaient ni la cause ni les éléments extérieurs susceptibles d’affecter votre nouveau quotidien de “non fumeur”, parmi lesquels l’idée fausse qu’un arrêt du tabac impliquerait automatiquement une prise de poids.

En parlant de cause, il ne s’agit pas ici d’entrer dans votre histoire et dans les événements que vous avez vécus, mais de comprendre ce qu’a voulu votre inconscient de “bon” pour vous (bien que maladroitement) lorsqu’il a mis en place votre relation à la cigarette par exemple.

Car cette “intention positive” doit être accueillie comme telle afin que l’inconscient, compris, ait le choix d’abandonner purement et simplement le comportement sans le remplacer une fois qu’il sera devenu inutile.

L’Hypnose Ericksonienne permet de vous accompagner, avec vos spécificités et vos propres besoins dans votre arrêt du tabac ou de tout autre élément addictif (hormis les drogues dures qui demandent un accompagnement médical approprié que je ne saurais apporter).

Il faudra peut-être procéder par étape, en fonction des besoins spécifiques inconsciemment comblés par la prise d’une cigarette qui seront adressés les uns après les autres, au fil des séances et des changements positifs que vous aurez constatés ainsi que des nouvelles situations que vous aurez vécues, la moyenne habituellement constatée pour arrêter de fumer se situant entre 1 et 4 séances.

Le seul prérequis au succès de cette entreprise : que vous le souhaitiez vraiment.

Car une demande fondée sur la seule volonté de votre entourage dont le harcèlement vous aurait poussé à venir en séance serait vouée à l’échec.

Il est donc essentiel que vous souhaitiez vous libérer de votre comportement automatique, pour des raisons qui sont importantes pour vous (ou pour ledit entourage… pourvu que sa volonté ne se substitue pas à la vôtre).

Alors, cette libération se fera à votre rythme, naturellement, sans effort, sans aucune sensation de manque et sans compensation.

Si c’est le bon moment pour vous d’arrêter de fumer… si c’est le bon moment pour redevenir non fumeur… prenez rendez-vous et venez à votre première séance en ayant rempli le document “La-cigarette et vous” que vous trouverez ici.

Perdre du poids

La plupart des personnes qui viennent en séance d’Hypnose Ericksonienne pour perdre du poids, après maints régimes inefficaces, pensent que c’est la condition sine qua non pour se sentir mieux dans leur peau, améliorer leur confiance en elles et changer leur perception du regard des autres sur elles.

Perdre du poids serait donc presque un “prérequis” au bonheur…

Or on constate qu’il s’agit plus d’une conséquence possible au bien-être ressenti qu’une condition de ce dernier, une personne perdant plus facilement du poids – si nécessaire ou utile – lorsqu’elle se sent bien dans sa vie, qu’elle s’accepte et s’apporte ce dont elle a besoin d’une façon positive et constructive.

Dans cette hypothèse et en conséquence, peut-être sera t-il plus utile de travailler sur la confiance en vous, votre estime de vous ou votre façon d’accepter le regard des autres sur vous pour, de façon automatique, engager un processus inconscient corrélatif de perte de poids.

Parfois aussi, le poids est juste lié à des comportements inadéquats, alimentaires ou autres, adoptés automatiquement par votre inconscient dans certaines situations souvent devenues obsolètes.

Ces comportements pourront alors être, grâce à l’Hypnose Ericksonienne, soit purement et simplement abandonnés s’ils ne sont plus utiles, soit remplacés par de nouveaux comportements profitables.

Il est enfin possible que vos problèmes de poids ressortent davantage de troubles du comportement alimentaire, auquel cas je vous invite à vous reporter à la page concernée de mon site.

Comme pour tout autre objectif que vous souhaitez atteindre grâce à l’Hypnose Ericksonienne, le seul prérequis à votre succès pour perdre du poids réside dans votre réelle volonté de l’atteindre, puisque votre motivation est le moteur de votre travail sous hypnose.

Confiance et estime de soi

Avoir ou retrouver confiance est soi est l’un des objectifs les plus fréquents en hypnose.

Il recouvre des réalités très différentes selon les personnes, la plupart d’entre elles découvrant aisément qu’elles ont – en fait – souvent confiance en elles… et qu’elles ne se focalisent que sur les moments où elles perdent leurs moyens.

Cette prise de conscience est d’ailleurs souvent un premier pas important vers l’atteinte de l’objectif : retrouver confiance en soi et améliorer son estime de soi !

Cela étant, et comme à chaque fois qu’on fait face à un processus inconscient, le manque de confiance en soi à certaines moments, dans certaines situations ou devant certaines personnes résulte d’un apprentissage inconscient de la personne qui, dans des circonstances passées, a eu le sentiment d’échouer, ou qui, dans le présent, oublie ses réussites passées qui ne peuvent donc plus servir de modèles.

Et cette expérience négative passée, a fortiori si elle s’est répétée, a pu créer – dans des situations ou vis-à-vis de personnes assimilées inconsciemment à celle(s) négativement vécues ou rencontrées à l’origine – la peur de mal faire, celle d’échouer, de n’être pas à la hauteur des attentes (réelles ou fantasmées) des autres, ou au contraire peut-être la peur de réussir et de perdre ainsi une situation confortable précédente.

Peut-être cet apprentissage inconscient relève t-il également d’un rapport trop fort à la perfection… vécu une ou plusieurs premières fois et répété depuis, alors même que les situations ou les personnes n’étaient plus les mêmes.

Dès lors, avoir ou retrouver confiance en soi implique-t-il, comme pour tout autre objectif à atteindre en Hypnose Ericksonienne, de comprendre les liens faits inconsciemment entre ces situations ou ces personnes passées et la perte actuelle de ses moyens, de constater leurs différences avec celles vécues ou rencontrées aujourd’hui, puis de générer de nouveaux comportements, de nouvelles capacités ou de nouvelles opinions positives sur soi-même et de combler ainsi positivement ses propres besoins.

Retrouver confiance en soi ou son estime de soi peut également juste impliquer de se reconnecter avec ses succès passés, les capacités ou compétences dont on a déjà fait preuve, et à s’en servir de modèle en généralisant leur apprentissage.

Lorsque vous êtes motivé, tout ce travail peut se faire avec fluidité sous hypnose, sans aucun effort conscient ni nécessité de remuer ou de discuter du passé… dont seul l’effet sera changé dans le sens que vous souhaitez vraiment, pour trouver ou retrouver confiance en soi et estime de soi.

Deuils et étapes de vie

La vie est parsemée d’événements, importants ou moins importants, gais ou tristes, qui façonnent notre existence et notre personnalité.

Certains s’avèrent plus difficiles que d’autres à vivre et à dépasser.

Tels que des deuils, des séparations ou certaines étapes de vie.

Et si l’on pense alors plus aisément à des moments où le chagrin nous étreint, force est de constater que parfois, un moment a priori heureux peut pourtant parfois être aussi une épreuve.

Comme celui où les enfants quittent le nid familial, celui où l’on prend une retraite pourtant bien méritée et où notre environnement quotidien change du tout au tout, ou même lorsqu’enfin on change de travail pour commencer une nouvelle carrière maintes fois rêvée.

Car dans ces moments là, c’est tout un passé qui s’en va… provoquant parfois une déchirure de laquelle on peine à se remettre.

C’est ainsi que des pertes ou changements affectent tout autant notre vie personnelle que professionnelle et peuvent être – qu’ils soient malheureux ou même a priori heureux – parce qu’ils sont tous des étapes de vie à franchir – sources de grandes difficultés et de mal être qu’on n’arrive pas à dépasser.

L’Hypnose Ericksonienne permet, en douceur, d’accueillir ces épreuves, ces deuils et étapes de vie, et de les traverser en gardant du passé ce qui peut ou doit être gardé, et en laissant partir ce qui ne nous appartient plus et nous empêche de progresser.

Afin de pouvoir à nouveau aller de l’avant.

Surdoués et hauts potentiels

Etre “surdoué”, “intellectuellement précoce” ou “haut potentiel”, c’est beaucoup plus que d’avoir un quotient intellectuel supérieur à 130 sur l’échelle de Wechsler.

Cela s’accompagne d’une hypersensibilité, visible ou cachée, voire d’une hyper-excitabilité, d’un perfectionnisme exacerbé et d’une gestion paradoxale de l’énergie avec une capacité de concentration intellectuelle prodigieuse mais aussi de grands moments d’épuisement nerveux ou psychologique lorsque les besoins essentiels  – dont le besoin de solitude et de complexité – ne sont pas remplis.

C’est souvent “voir ou percevoir ce que les autres ne voient ou ne perçoivent pas” sans toutefois en être conscient.

C’est – dans l’enfance – avoir une maturité intellectuelle étonnante… et une évolution émotionnelle parfois plus lente et donc décalée.

C’est souvent minimiser ses propres capacités et qualités parce qu’elles ne demandent aucun effort jusqu’à se dévaloriser et avoir une estime de soi négative.

Considérée par la plupart des gens comme une chance, la douance – ou fait d’être surdoué, précoce, ou haut potentiel – est donc souvent vécue par les intéressés comme une inadéquation au monde et aux autres, et donc comme une souffrance, a fortiori lorsqu’elle n’est pas identifiée.

C’est ainsi que seulement 30% des enfant surdoués réussissent brillamment à l’école… beaucoup d’entre eux étant, bien au contraire, en échec scolaire parce que le système ne leur est pas adapté.

Parce qu’ils sont particuliers, les “surdoués” ou “hauts potentiels”, enfants adolescents ou adultes, demandent un accompagnement spécifique qui accueille leur fulgurance, leur pensée hors cadre et leur hypersensibilité.

L’Hypnose leur est particulièrement adaptée parce qu’ils ont une capacité hors du commun à faire co-exister conscient et inconscient.

Ce faisant, d’abord par des séances classiques d’Hypnose Ericksonienne puis via l’auto-hypnose, ils mobilisent leur imaginaire fertile et leurs ressources avec une vivacité remarquable, et les dirigent vers leur propre mieux-être et l’accomplissement de leurs potentialités prodigieuses.

Car lorsqu’ils sont en harmonie avec eux-mêmes et comprennent comment ils peuvent interagir avec les autres, les surdoués et hauts potentiels peuvent accomplir et réussir à peu près dans tout ce qui les intéresse.

Préparation mentale

Que ce soit dans votre vie privée ou professionnelle, vous pouvez être confronté à des échéances importantes pour lesquelles vous ne vous sentez pas toujours à la hauteur et qui nécessitent donc une préparation mentale en plus d’une éventuelle préparation physique.

Il peut s’agir d’une compétition sportive, d’un examen ou d’un concours à passer, de prendre la parole en public ou de toute autre échéance professionnelle ou personnelle à la perspective de laquelle vous pouvez ressentir une certaine appréhension voire de l’angoisse.

L’Hypnose Ericksonienne vous permet de procéder à cette préparation mentale, en faisant en sorte que vos ressources soient, le jour J, mobilisées et dirigées vers un seul but : passer avec succès et légèreté cette échéance.

Visualisation positive du moment et de sa réussite, création d’un état interne de calme et de confiance, mobilisation de la mémoire et des ressources mentales et physiques nécessaires, capacité à faire face à l’imprévu… autant de moyens mis en oeuvre sous hypnose pour vous permettre d’atteindre votre objectif en vous y prenant un peu à l’avance.

L’Hypnose Ericksonienne permet également, par la préparation mentale, de développer sa mémoire, son intuition ou sa créativité en faisant appel à toutes les ressources inconscientes de la personne qui souhaite réellement les mobiliser pour atteindre cet objectif.

Car tout comme tout autre objectif que l’on veut atteindre grâce à l’hypnose, sa propre motivation est le seul moteur à apporter avec soi en séance.

Procrastination et Décision

Procrastination et Décision : fléau pour l’une… nécessité pour l’autre… souvent au quotidien.

Comment échapper à la première ? Comment prendre la seconde ?

Ou que ne donneriez-vous pas pour ne pas toujours remettre au lendemain ce que vous aviez pourtant décidé de faire le matin même, et pour prendre enfin cette décision importante ?!

Ici semblent s’affronter plusieurs parties de vous-même.

Dans la procrastination, s’opposent ainsi celle qui, consciemment, souhaite avancer de façon organisée et planifiée et l’autre, se jouant de la première, qui trouve toujours de très bonnes raisons pour ne pas faire… ou – dans la meilleure des hypothèses – faire à la toute dernière minute…

Dans la prise de décision, tous les points de vue, toutes les possibilités, toutes les conséquences, semblent parfois se faire face ou s’emmêler, et vous empêcher de faire le bon choix.

L’Hypnose Ericksonienne permet de sortir de la procrastination, et de prendre une décision même difficile.

Car dans l’Etat d’Hypnose, on peut “entendre” ces deux ou multiples parties d’une façon symbolique, les faire se rencontrer afin d’inventer une ou plusieurs solutions innovantes qui leur conviennent à toutes deux et vous permette d’avancer, de la façon la plus cohérente et la plus profitable pour vous.

De façon plus générale, l’Hypnose Ericksonienne est une solution efficace pour prendre une décision, même une décision difficile, car elle permet de vous connecter à vos aspirations et à votre intérêt réel, lorsque vous êtes confronté à un dilemme et que vous ne savez pas quoi faire.

Vous pouvez en effet, dans l’Etat d’Hypnose, examiner tous les paramètres en jeu, d’une manière que le conscient ne permet pas toujours d’atteindre, de mobiliser toutes vos ressources pour inventer votre solution, puis de prendre la ou les bonnes décisions pour vous.

Car cette solution pour laquelle vous opterez… sera la vôtre, conçue sur mesure pour vous… par vous.

Emotions et Stress

Emotions et stress sont deux réalités que chaque personne affronte à sa façon au quotidien, et qu’elle gère facilement… ou pas.

GESTION DES EMOTIONS

Les six émotions de base sont la peur, la joie, la colère, la surprise, la tristesse et le dégoût.

Chacune a son utilité, et aucune n’est donc négative par elle-même.

A titre d’exemple :

  • la peur est l’émotion provoquée par l’inconscient devant un danger ou une menace,
  • la colère survient lorsqu’on rencontre un obstacle, ou qu’on subit une injustice ou un dommage,
  • et la tristesse est naturellement ressentie en cas de perte ou de deuil qu’elle permet de dépasser.

Ce qui peut donc éventuellement poser problème, ce n’est pas de ressentir une émotion, lorsqu’elle est adéquate et justifiée, mais de se laisser submerger par cette émotion de façon inadéquate et bloquante pour soi-même ou pour les autres.

Ainsi, avoir peur n’est donc pas un problème a priori, puisque cela permet de prendre conscience d’un danger ou d’une menace et d’y opposer une réaction de nature à se sauver.

Initialement et instinctivement limitée à des dangers extérieurs (des prédateurs, du vide), la peur se manifeste parfois vis-à-vis d’éléments internes, souvent générés par des problématiques d’estime de soi et de rapport aux autres :

  • peur de l’abandon,
  • peur d’être rejeté,
  • peur de l’échec,
  • peur de la réussite,
  • jusqu’à la peur… d’avoir peur.

La peur peut devenir inadéquate :

  • soit lorsqu’elle est ressentie sans raison objective ce qui peut impliquer de “se créer des peurs” jusqu’à subir des crises de panique ou d’angoisse,
  • soit lorsqu’elle est démesurée face à un élément précis (objet, animal, situation, etc.), à la seule pensée duquel on éprouve de la panique y être réellement confronté : il s’agit alors d’une phobie.

L’Hypnose Ericksonienne permet de mettre aisément fin aux phobies, par des techniques spécifiques.

Les autres manifestations anxiogènes peuvent donner lieu à un accompagnement fondé, soit sur la résolution, par la personne elle-même, de la problématique entraînant sa peur, soit sur sa recherche d’un état ou d’un ressenti agréable de substitution fondé sur les valeurs positives fondamentales de la personne, qui servent alors de motivation.

C’est également le cas pour toute autre émotion ressentie de façon inadéquate et bloquante, telle que la tristesse ou la colère, le seul prérequis au succès résidant dans la réelle volonté de s’en libérer, puisque la motivation de la personne est le moteur de son travail sous hypnose.

GESTION DU STRESS

Le stress, contrairement à la peur ou à l’anxiété qui en est dérivée, n’est pas une émotion.

Il correspond à la mobilisation de l’organisme face à des agressions extérieures et environnementales, et évolue en suivant trois voire quatre stades successifs :

  • la réaction d’alarme, où les forces de défense sont mobilisées,
  • le stade de résistance, où l’on s’adapte à l’agent stressant,
  • le stade d’épuisement qui est atteint si l’agent stressant est suffisamment puissant et agit longtemps…
  • éventuellement suivi d’une phase de récupération ou de résilience.

Un événement stressant provoque une réaction qui débute dans le cerveau et aboutit à la production de cortisol par les glandes surrénales, celui-ci activant alors en retour deux zones du cerveau : le cortex cérébral qui réagit au stimulus stressant et l’hippocampe qui va apaiser la réaction.

Si le stress est trop important ou s’il se prolonge, l’hippocampe saturé de cortisol ne peut plus assurer la régulation ; le cerveau est alors envahi de cortisol et une dépression s’installe.

Le stress est donc purement réactionnel et peut être utilisé positivement pour mobiliser ses ressources et atteindre un objectif motivant.

En revanche, il devient problématique lorsqu’il s’installe durablement puisqu’il peut conduire à un état d’épuisement puis de dépression potentiellement grave.

C’est, dans le milieu professionnel, le burn out hélas de plus en plus subi.

L’Hypnose Ericksonienne peut être très efficace pour résister à une situation de stress et y réagir d’une façon positive et apaisée. Elle peut également être mise en oeuvre pour se remettre d’un burn out en parallèle à tout traitement médical adéquat, car elle permet de faire appel à toutes les ressources inconscientes de la personne pour l’aider dans son rétablissement.

Troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont variés et perçus de façon différente d’une personne à l’autre.

Il peut ainsi s’agir de difficultés d’endormissement, de réveils nocturnes avec ou sans rendormissement, ou de sommeil non réparateur.

Et pour chaque personne, les causes de ces difficultés ou de ces troubles du sommeil sont différentes :

  • causes physiologiques telles qu’une digestion difficile suite à un repas trop lourd ou trop tardif, la pratique d’un sport le soir, le fait de combattre le sommeil lorsqu’il survient à une heure jugée pas assez tardive, etc.
  • causes psychologiques telles que le stress ou l’anxiété, des angoisses survenant au coucher ou dans la nuit, la peur du lendemain, celle de manquer quelque chose d’important ou de perdre son temps en dormant, l’incapacité à “arrêter de penser”, etc.
  • causes extérieures telles que l’utilisation le soir d’appareils électroniques (tablettes, télévision, smartphone, etc.) connus pour être excitants et peu propices au sommeil, etc.

Via l’Hypnose Ericksonienne, vous pourrez agir sur les causes des troubles du sommeil que votre volonté ne permet pas d’appréhender, et mettrez vos ressources conscientes et inconscientes au service des besoins qui s’exprimaient de façon inadéquate jusqu’à présent.

Vous pourrez ainsi retrouver un sommeil réparateur et des réveils agréables.

Comme pour tout autre objectif que vous souhaitez atteindre grâce à l’Hypnose Ericksonienne, le seul prérequis à votre succès réside dans votre réelle volonté de l’atteindre, puisque votre motivation est le moteur de votre travail sous hypnose.

Douleurs et somatisation

Douleurs et somatisation sont les moyens que le corps a trouvés pour nous faire passer un message.

En effet, la douleur, tout comme la peur, a une utilité car elle sert de signal permettant de comprendre que quelque chose ne va pas dans le corps et de prendre les mesures pour y remédier.

Cette douleur peut revêtir une forme immédiate et instantanée ou être chronique et récurrente ; elle peut aussi être ponctuelle comme des maux de dos ou des maux de tête, ou être généralisée telle que les fibromyalgies.

Toute douleur doit donner lieu, avant toute chose, à une prise en charge médicale auprès de médecins et autres professionnels de santé habilités à faire des diagnostics et à prendre des mesures curatives.

Ce n’est que lorsque ces mesures sont – selon un tel avis médical autorisé – inappropriées ou au moins partiellement inefficaces, ou lorsque la douleur n’a pas d’origine physique démontrée (somatisation) que l’Hypnose Ericksonienne peut s’avérer profitable.

Elle permet alors à la personne elle-même, dans le cas d’une douleur qui continue d’être prise en charge et suivie médicalement, de gérer le degré perçu de douleur ou sa propre sensibilité en s’appropriant l’hypnose via un apprentissage de l’auto-hypnose.

S’agissant de douleurs psychosomatiques (somatisation), l’Hypnose Ericksonienne permet de comprendre les besoins inconscients cachés derrière les symptômes pour apprendre à la personne à les satisfaire autrement, plutôt que de lutter contre la douleur elle-même qui n’en est que la conséquence.

Quelle que soit l’origine de la douleur à raison de laquelle vous souhaiteriez bénéficier d’une séance d’Hypnose Ericksonienne, il est essentiel que vous continuiez à suivre le traitement médical qui vous a été prescrit, voire souhaitable que votre médecin puisse s’entretenir avec moi s’il le souhaite après que vous lui ayez fait part de votre démarche.

Et bien entendu, comme pour tout autre objectif que vous souhaitez atteindre par l’hypnose, votre motivation sera la clé de votre succès.